Viens donc prendre un Jack. Et oublions ça.

Pour Lester

Aujourd’hui, Picsou soufflait ses bougies — le Grand en avait décidé ainsi. Combien, je n’en savais foutre rien. Le garçon n’est pas vieux. Peut-être vingt-cinq. Mais ça n’avait aucune importance. Il fallait juste que je pense à lui envoyer un message de soutien. Lui dire un truc, n’importe quoi d’autre que le texte officiel navrant de réjouissance. Un de ces « JOYEUX ANNIVERSAIRE »  insupportables qu’il aura maintes occasions de retrouver sous toutes formes, du billet Facebook à la carte des grands-parents. Parce que ce n’est pas facile. C’est la merde et tout le monde se fourre le doigt dans l’œil sans sourciller. Lire la suite

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans T. Guéridon

Le Vieux Henry

« Tu sais ce qu’on dit, Henry ? Tu sais ce qui se dit, partout où je vais ? On me demandait ce que tu devenais. « Je sais pas », je répondais. J’aurais pu dire quoi ? Et parfois –jamais au début, puis de plus en plus souvent- quelqu’un prenait la parole. Un soudard accoudé au bar, un que t’aurais regardé avec pitié, il y a pas 6 mois. « Je l’ai vu moi », il disait. « Je l’ai vu ton pote. Dans un vieux bouge pas loin d’ici. Il se finissait à peine un verre qu’il s’en enquillait d’jà un autre. Et pas que je sois trop regardant, mais ça faisait un bail qu’il s’était plus douché, ce gars là. ». Merde Henry, quoi, ça va durer longtemps ? Faut pas te foutre dans un état pareil, pas pour une fille que t’as même pas baisée, non ? »

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Lester B.

A rock battle between good & evil

Après avoir enseigné à ma sœur the way to kill zombies, on s’est tous les deux décidés à aller voir Megamind, fraîchement sorti au cinoche le 15 décembre dernier. Cette réponse de DreamWorks à The Incredibles de Pixar, concurrent juré sur le marché du film d’animation grand public, raconte l’histoire de deux bambins extraterrestres échoués sur terre après avoir été épargnés in extremis d’un trou noir à l’autre bout de l’univers.  Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans T. Guéridon

Les cailloux du Petit Poucet


Il est 23H44. Il me reste approximativement 16 minutes pour dire qu’aujourd’hui j’ai eu 28 ans. 28 putains d’années. Mais qu’ai-je donc foutu tout ce temps ?! Pas grand chose, j’en ai peur, si l’on était tenté de faire la somme quantitative de mes réalisations. Une sorte de bilan objectif de cette tranche de vie accomplie, passée, terminée, et à mes yeux vides. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans T. Guéridon

Fouchard n’avait pas envie de rigoler

Barry Fouchard fut soudain saisi de ce qu’on appelle communément une rage folle. En bondissant hors du lit, il envoya valser son ordinateur à l’autre bout de la chambre. Le PC alla s’écraser contre les portes de la petite penderie, et on n’entendait déjà plus glousser les deux actrices qui, nues, s’étaient évertuées à les faire bander, lui et sans doute des milliers d’autres, depuis quinze minutes. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Lester B.

Mon Mexicain

Je rentrais à « la maison », décidé à me faire un dernier verre avant de taper encore quelques lignes. A Montparnasse, où je prenais la ligne en route, une bande de gars et de filles, mon âge ou un petit moins, arpentait le couloir des bouteilles de mauvais bordeaux à la main – Meeks m’aurait dit « c’est un pléonasme » si j’avais partagé cette pensée avec lui : il ne jure que par les Côtes du Rhône, question de patriotisme régional. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Lester B.

America

GeronimoLes deux petits yeux noirs, flanqués au beau milieu d’un visage ocre, taillé à la hache, ne savaient pas vraiment ce qu’ils étaient venus foutre dans le coin. A sa droite, le traducteur faisait son job. Ses traits fins, ses cheveux blonds et son air distingué, savamment négligé, lui auraient sans doute assuré une carrière médiocre à la télévision, mais visiblement il préférait traduire les propos tenus par le conférencier à un vieux native confortablement installé sur le devant de la scène et qui attendait patiemment son tour. De l’autre côté de l’indien, une petite française qui semblait jeune –mais cette impression s’évanouissait quand on s’approchait d’elle – expliquait comment, lors d’une transe en Mongolie, elle avait rencontré l’ancêtre du prestigieux invité, un Apache catholique à tendances alcooliques. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Lester B.