Archives de Catégorie: T. Guéridon

Viens donc prendre un Jack. Et oublions ça.

Pour Lester

Aujourd’hui, Picsou soufflait ses bougies — le Grand en avait décidé ainsi. Combien, je n’en savais foutre rien. Le garçon n’est pas vieux. Peut-être vingt-cinq. Mais ça n’avait aucune importance. Il fallait juste que je pense à lui envoyer un message de soutien. Lui dire un truc, n’importe quoi d’autre que le texte officiel navrant de réjouissance. Un de ces « JOYEUX ANNIVERSAIRE »  insupportables qu’il aura maintes occasions de retrouver sous toutes formes, du billet Facebook à la carte des grands-parents. Parce que ce n’est pas facile. C’est la merde et tout le monde se fourre le doigt dans l’œil sans sourciller. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans T. Guéridon

A rock battle between good & evil

Après avoir enseigné à ma sœur the way to kill zombies, on s’est tous les deux décidés à aller voir Megamind, fraîchement sorti au cinoche le 15 décembre dernier. Cette réponse de DreamWorks à The Incredibles de Pixar, concurrent juré sur le marché du film d’animation grand public, raconte l’histoire de deux bambins extraterrestres échoués sur terre après avoir été épargnés in extremis d’un trou noir à l’autre bout de l’univers.  Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans T. Guéridon

Les cailloux du Petit Poucet


Il est 23H44. Il me reste approximativement 16 minutes pour dire qu’aujourd’hui j’ai eu 28 ans. 28 putains d’années. Mais qu’ai-je donc foutu tout ce temps ?! Pas grand chose, j’en ai peur, si l’on était tenté de faire la somme quantitative de mes réalisations. Une sorte de bilan objectif de cette tranche de vie accomplie, passée, terminée, et à mes yeux vides. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans T. Guéridon

Santa Fe, 1987

Théophile Guéridon et Suzanne Winchester se sont rencontrés en 1987 à Santa Fe, dans un troquet portugais bon marché à l’angle de la onzième. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans T. Guéridon

A silver knight

>Part 1.

>Part 2.

Part 3.

Comme la brute ouvrait le morceau en cuir de vache, une voix masculine se fit entendre à quelques pas.

« Gentlemen, you should give the wallet back and let us, now, disait-elle amicalement. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans T. Guéridon

A silver knight

>Part 1.

Part 2.

« Hey! Guys! Over here! In the cab! continuait de brailler M. alors que deux gars s’approchaient prudemment.

— Thank you, Jesus », souffla-t-il en les voyant venir. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans T. Guéridon

A silver knight

Part 1.

Max avait les poings liés au volant. Il avait été laissé là, seul, un instant, dans son taxi, au milieu d’une rue sinueuse et sombre. Son client nécessitait cet instant comme il nécessitait la fidélité du taxi driver. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans T. Guéridon